Information Générations Mutualistes

A 4 jours de la reprise d'activité, la DGCS publie un guide pour la petite enfance

A 4 jours de la reprise d'activité, la DGCS publie un guide pour la petite enfance
La DGCS vient de diffuser un nouvel outil intitulé Mode d’accueil du jeune enfant « Pour une reprise progressive des modes d’accueil du jeune enfant 0-3 ans dans le respect des consignes sanitaires » pour accompagner les établissements et services d’accueil du jeune enfant pour la réouverture progressive à compter du 11 mai. Ces consignes sont valables jusqu’au 1er juin et ont vocation à être actualisées au cours des prochains mois selon l’évolution de l’épidémie.

Au préalable, la DGCS évoque l’organisation de la reprise de l’accueil et notamment le renvoi du pilotage de cette reprise vers le préfet selon un « principe de différenciation territoriale ». Celui-ci coordonne un comité départemental Covid-19 Enfance Jeunesse avec le Direction Départementale de la Cohésion Sociale, l’Education nationale, la PMI, la CAF et les représentants des communes voire des représentants de l’ARS et/ou du préfet pour égalité des chances ou en charge de la politique de la ville.

 

En attendant la pleine capacité, le guide précise la priorisation des familles accueillies 2 groupes. Cette priorisation étant sous la responsabilité du Préfet, celui-ci peut étoffer cette liste selon les caractéristiques du territoire.

 

Groupe A : les professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie travaillant dans les secteurs suivants :

  • Les établissements de santé ;
  • Le secteur médico-social et social dont les professionnels de la petite enfance ;
  • L’aide sociale à l’enfance et les PMI ;
  • Les agents des services de l’Etat chargés de la gestion de la crise ;
  • Les professionnels et bénévoles liés au dépistage.

 

Groupe B : les parents prioritaires

  • Les enseignants et professionnels des établissements scolaires ;
  • Les couples biactifs dont l’un des 2 ne peut télétravailler ;
  • Les familles monoparentales quelle que soit la situation professionnelle du parent.

 

Concernant les professionnels prioritaires accueillis pendant la période de confinement, l’accueil de leur enfant peut se poursuivre si leur mode d’accueil habituel n’est pas disponible. En revanche, la gratuité ne sera plus appliquée et les gestionnaires devront reprendre la facturation selon les modalités habituelles (information CNA non mentionnée dans le guide)

 

Le guide détaille ensuite les mesures sanitaires à mettre en œuvre et aborde notamment :

  • Les tenues de travail des professionnels,
  • L’ensemble des gestes barrières dont le port du masque, le lavage des mains (pas de solution hydroalcoolique pour les enfants), la recommandation de non port de gants,
  • Les protocoles de nettoyage des locaux et du matériel, la gestion du linge et des déchets (double sac poubelle et stockage 24h avant élimination),
  •  La gestion des livraisons pour les repas.

 

Il précise l’obligation de port du masque (y compris « faits maison ») et les modalités d’approvisionnement des masques pour les professionnels :

  • via les départements pour les assistants maternels.
  • via les gestionnaires pour les EAJE (contrairement à la version de début de semaine) mais pour les crèches en délégation de service public (DSP) ou en marché public c’est à la commune donneur d’ordre de les fournir. Pour les autres structures en convention, les communes peuvent apporter leur soutien temporaire en cas de problème d’approvisionnement.
  • via le particulier employeur pour les garde à domicile.

 

Le guide revient sur l’apparition des symptômes du Covid-19 et la conduite à tenir aussi bien pour les enfants, les professionnels ou un proche d’un enfant ou d’un professionnel. Il indique qu’il n’est pas recommandé de travailler pour les personnes vulnérables ou « à risque » de développer des formes sévères de la maladie.

 

Puis le guide précise les consignes de fonctionnement pour les assistants maternels, en MAM et en EAJE pour la réouverture :

  • La limitation à des groupes « étanches » de 10 enfants qui peuvent en EAJE bénéficier des ratios d’encadrement des micro-crèches y compris quand il y plusieurs groupes de 10 enfants au sein d’un même EAJE. De même les diplômes requis sont ceux des micro-crèches et la notion de référent technique s’applique également.
  • Dans les grandes structures avec plus de 20 enfants, s’applique aussi le besoin d’un directeur et la présence auprès des enfants d’au moins 1 professionnel de catégorie 1.
  • Dans tous les cas, il n’est pas nécessaire de demander une requalification en micro-crèche, i est simplement nécessaire d’informer la PMI

 

  • L’interdiction de regroupement avec les enfants au sein des crèches familiales et des RAM mais la possibilité de réunir les professionnels en petit groupe notamment pour une sensibilisation aux gestes barrières et consignes sanitaires.

 

  • Le principe de stabilité d’un groupe d’accueil en EAJE et de l’équipe encadrante qui va néanmoins devoir être un minimum adapté en fonction des besoins des familles et des disponibilités des professionnels.
  • Concernant les équipes, les interventions extérieures sont suspendues sauf pour les psychologues et psychomotriciens qui peuvent continuer à intervenir.

 

  • L’organisation des espaces intérieurs en MAM et en EAJE : aucun échange de personnel ou de matériel entre les groupes, accès à la biberonnerie…

 

  • Les modalités d’accueil des familles en dehors de la section (même avec surchaussures) : marquage au sol, arrivées échelonnées

 

  • La gestion des différents temps avec les enfants : change, repas, sieste, activité, sorties éventuelles. Avec l’application de la distanciation physique d’un mètre entre les enfants lors des repas et entre les lits dans les salles de sommeil.

 

  • La place des parents dans la réussite de l’accueil : leur bonne information, l’application des gestes barrières, la non accès aux lieux d’accueil, l’échelonnement des arrivées…

 

Enfin et pour finir le guide dresse une check-list des actions à mener pour la reprise de l’accueil :

  • Préparer les locaux et le matériel,
  • Se préparer et préparer l’équipe,
  • Constituer des groupes d’enfants et informer les parents.

 

Cet article évoque surtout les EAJE mais le guide donne également des informations pour l’activité des assistantes maternelles à domicile ou en MAM et dans une certaine mesure évoque la mobilisation des RAM (notamment dans l’accompagnement à la recherche d’une solution d’accueil pour les familles).

 

Piece(s) Jointe(s): 
2020 05 07_Guide-DGCS-deconfinement-petite-enfance-covid-19.pdf