Information Générations Mutualistes

EHPAD : Eléments de langage

EHPAD : Eléments de langage
La Mutualité Française est présente depuis longtemps dans le champ de l’accompagnement des personnes âgées. Gestionnaire de près de 400 établissements et services, nous sommes confrontés à des contraintes économiques de plus en plus forte, qui nécessitent un ajustement permanent de notre accompagnement.

La Loi d’Adaptation de la société au vieillissement a permis certaines avancées mais a renoncé à diminuer le reste à charge pour les personnes âgées et leur famille à domicile comme en établissement. Les difficultés rencontrées par les gestionnaires sont croissantes et force est de constater que les moyens ne sont pas suffisants pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui. A domicile comme en établissement, se pose aujourd’hui la question de l’accessibilité des personnes à des services de qualité.

 

C’est pourquoi, la Mutualité Française partage les préoccupations exprimées par les salariés, les résidents et les familles et rappelle que :

 

  • Les taux d’encadrement des personnels sont insuffisants et impactent directement les conditions de travail et, par répercussion, les conditions et la qualité de la prise en charge des résidents ;
  • La pénibilité du travail et l’usure professionnelle qui accompagnent cette situation génèrent de l’absentéisme, plaçant le reste des équipes sous une pression plus forte encore ;
  • L’organisation des soins doit être revisitée en urgence pour que la qualité de l’accompagnement ne se détériore pas et s’adapte rapidement aux évolutions des publics accueillis.

 

Aujourd’hui, nos établissements et services font face à une tension économique qui fragilise leur modèle, avec des besoins qui augmentent plus vite que les moyens alloués par les pouvoirs publics :

  • Des contraintes budgétaires toujours plus fortes :
    • Une augmentation de l’ONDAM médico-social limitée et des gels de crédits en cours d’année ;
    • Une réforme de la tarification inaboutie des EHPAD qui s’est traduite par des baisses de moyens pour certains établissements ;
    • Un modèle économique des services d’aide à domicile qui reste à consolider.

 

  • Un besoin d’accompagnement et de prise en charge des résidents qui augmentent. Les résidents entrent de plus en plus âgés (en moyenne aujourd’hui elle est de 84 ans et 5 mois) et sont donc de plus en plus dépendants.

 

Alors que la Mutualité Française s’engage depuis toujours à allier reste à charge maîtrisé et qualité de prise de charge cette stagnation, voire diminution des financements des pouvoirs publics risque mécaniquement d’impacter le reste à charge des résidents et des familles, seule variable d’ajustement résiduelle.

 

La Mutualité Française a un engagement constant, et en particulier depuis septembre dernier, auprès des pouvoirs publics pour porter ces préoccupations et trouver des solutions. 

 

Il devient urgent de doter les établissements des moyens nécessaires à un accompagnement digne de notre société et d’insister sur les priorités organisationnelles à mettre en œuvre.

Piece(s) Jointe(s): 
Situation EHPAD_Note de positionnement.pdf