Information Générations Mutualistes

Déficience sensorielle : le Centich évalue un système d’alarme

Déficience sensorielle : le Centich évalue un système d’alarme
Le centre national d’expertise des technologies de l’information et de la communication pour l’autonomie (Centich) a évalué le dispositif d’alarme spécifique pour les personnes déficientes sensorielles Siway®. Ce système a été testé à la demande de Siemens, son concepteur. Le Centich souligne la qualité de la coopération de Siemens pour cette évaluation.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les aides techniques innovantes destinées aux personnes en situation de handicap ne sont pas testées en situation réelle. Résultat : de très nombreux produits, prometteurs en laboratoire, s’avèrent décevants pour les usagers, voire inutilisables par eux. Innovant dans ce domaine, le centre national d’expertise des technologies de l’information et de la communication (Centich) a notamment pour mission d’évaluer ces outils de compensation ou d’accès à l’autonomie.  

 

Cette structure, portée par la Mutualité Française Anjou-Mayenne Ssam (services de soins et d’accompagnement mutualistes), vise en effet à « accompagner le développement et l’amélioration de nouvelles aides techniques résultant d’une analyse de besoins et apportant une réponse adaptée aux situations spécifiques de handicap ».

 

C’est pour vérifier l’adéquation de son système d’alarme destiné aux personnes déficientes sensorielles, baptisé Siway®, que Siemens a fait appel au Centich. Ce dispositif portable permet aux personnes déficientes auditives et visuelles d’être alertées et informées en cas de déclenchement d’une alerte incendie dans un bâtiment public. En entreprise, le code du travail indique que « le système d’alarme est complété par un ou des systèmes adaptés au handicap des personnes concernées employées dans l’entreprise afin de permettre leur information en tout lieux et en toutes circonstances ».

 

Simulation d’alerte

Comment fonctionne Siway® ? Il est constitué d’un boîtier, intégré à un bracelet ou un pendentif. En cas de déclenchement d’une alerte incendie, ce boîtier émet une vibration. Un second boîtier affiche la nature de l’alerte – incendie ou autre – et indique les consignes d’évacuation à appliquer. Ces informations peuvent aussi être délivrées par une synthèse vocale pour les personnes déficientes visuelles.

A noter : il existe d’ores et déjà un système lumineux pour alerter les personnes déficientes auditives. Inconvénient : les signaux lumineux ne sont pas visibles dans toutes les situations. En outre, ils ne donnent pas d’information sur la marche à suivre pour évacuer les lieux. En l’absence de tierces personnes à proximité, les déficients auditifs ne disposent d’aucune information et sont donc confrontées à des dangers importants.

« Pour évaluer Siway®, nous avons proposé à Siemens de le tester en situation réelle », indique Jawad Hajjam, directeur de développement au Centich. Pour cela, deux étages du centre Charlotte Blouin, à Angers (Maine-et-Loire), ont été équipés de ce système. Cet établissement géré par la Mutualité Française Anjou-Mayenne Ssam accueille le centre de rééducation basse vision (CRBV) et le centre d’évaluation et réadaptation des troubles de l’audition (Certa), un public directement concerné par Siway®.

Le personnel a été informé, puis les personnes accueillies ont reçu un équipement à l’occasion de chacune de leur visite. Après environ un mois, une simulation d’alerte incendie a été planifiée. Quelques professionnels, prévenus, ont eu pour mission d’observer l’utilisation de Siway® par les usagers.

Le Centich se félicite de la qualité de la coopération établie avec Siemens. En effet, dès lors que la décision d’évaluer Siway® a été prise, la procédure proposée par le Centich a été appliquée avec tous les moyens nécessaires. Le bilan de cette opération d’évaluation montre que Siway® « est parfaitement adapté aux personnes déficientes auditives » (lire encadré page X), note Jawad Hajjam.

 

Un dispositif d’alerte « rassurant »

Eric Baranger a testé le dispositif d’alerte Siway®. Pour cet angevin, touché par une baisse auditive qu’il qualifie de « très sévère », « se munir d’un système tel que celui proposé par Siemens est rassurant ».

En effet, « en cas de panique, à un moment où le temps peut être compté, le système d’alerte doit être simple », ajoute-t-il. « Il l’est », précise Eric Baranger. « La vibration vous saisit le corps et instantanément, s’affichent les consignes à suivre et à respecter ». Cette expérimentation est d’autant plus concluante qu’il a pu tester aussi Siway® à son domicile. Interrogé sur l’embarras que peut causer Siway®, qui doit être porté en pendentif ou au poignet, Eric Baranger est sans ambigüité : « Pour moi, ce système n’est pas gênant. Son côté rassurant prime sur toute autre considération. Il peut sauver une vie. Ne l’oublions pas. »

Article Afim n°4459 du mardi 29 octobre 2013 écrit par Milène LEROY