Information Générations Mutualistes

Lancement de campagne "illettrisme grande cause 2013"

Lancement de campagne "illettrisme grande cause 2013"
Générations Mutualistes s'associe à l'ANLCI - Agence Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme pour le lancement de la campagne de communication qui permettra, nous l'espérons tous, que l'illettrisme soit reconnu grande cause nationale 2013.

Les membres du collectif de l'ANLCI, dont font partie Générations Mutualistes et la FNMF, participent ce vendredi 7 septembre à la conférence de presse de lancement de la campagne de communication afin d'obtenir le label "Grande Cause Nationale 2013".

 

Dans notre pays, aujourd’hui, 3 100 000 personnes soit 9% des adultes scolarisées en France, sont confrontées à l’illettrisme.

 

Pour obtenir le label Grande cause nationale en 2013, il est essentiel de sensibiliser le plus grand nombre sur ce phénomène important qu’est l’illettrisme, et qui a la particularité de rester caché.

Il faut faire connaître la réalité de ce que vivent les personnes confrontées au quotidien à l’illettrisme, expliquer et informer le grand public sur qui elles sont réellement.

 

L’illettrisme est présent partout, mais il ne se voit pas. C’est un phénomène «caché» car non-apparent, mais surtout caché par les personnes concernées elles-mêmes, qui mettent en place des stratégies de contournement pour ne pas le laisser voir, au quotidien, au travail, auprès de leursproches…

 

L’illettrisme n’est pas une cause dans laquelle on peut se projeter facilement. Contrairement à d’autres causes telles que l’autisme, la maladie d’Alzheimer ou le cancer du sein, l’illettrisme n’est pas un fait du destin, ou un «malheur» de la vie qui touche sans discernement. De ce fait, l’illettrisme n’est pas perçu comme un combat prioritaire par le grand public.

 

D’où l’idée d’une campagne capable de toucher largement l’opinion publique. Elle sera menée pendant la durée de la candidature du collectif pour faire la demande de label Grande Cause nationale, à savoir de septembre à décembre 2012.

 

Une campagne construite à partir d’impératifs simples :

  • Ancrer l’illettrisme dans le quotidien de tous.
  • Ne pas jouer la carte de la compassion, mais bien adopter une tonalité forte et créer un effet d’interpellation de l’opinion.
  • Fédérer une mobilisation, et inviter le grand public à la rejoindre.

 

Les points forts de la campagne :

  • En jouant avec les codes de la grande consommation, elle inscrit l’illettrisme dans la vie quotidienne.
  • Avec ce système, elle parle à tout le monde, et à chacun (les hommes, les femmes, les jeunes, ...).
  • En jouant sur le détournement, l’on créé forcément l'événement.
  • Cela ne « marginalise » pas les personnes en situation d’illettrisme, au contraire, cela les met au coeur de la société, tout comme le problème de l’illettrisme.

 

La campagne propose à chacun de soutenir la mobilisation en se rendant sur le site www.illettrisme2013.fr en cliquant sur le formulaire de soutien, et en s’informant sur les enjeux.

 

Alors n'hésitez pas !